L'hiver, les bêtes sont rentrées à couvert dans les stabulations. C'est le moment des naissances et d'une sorte d'attente invariablement passive dans la paille. Dehors, il fait à peine jour.